Ainsi donc un document circule à Feyzin pour demander à la Municipalité de rendre hommage à cet exceptionnel historien local qu'était Georges Saunier. Voici le document :

HOMMAGE A GEORGES SAUNIER

Nous demandons à la Municipalité de rendre hommage à Georges Saunier en 2015, pour le 20e anniversaire de sa disparition, sous une forme à déterminer : nom d’un bâtiment public, d’une rue, pose d’une plaque sur le lieu de sa naissance, etc.

Le 19 septembre 1995, Gorges Saunier nous quittait.

Tous les Feyzinois le connaissaient pour son amour de notre commune, où il naquit le 12 septembre 1912.

Chef du personnel aux usines Lumière, il s’engagea très tôt au service de son prochain, en qualité de syndicaliste, puis de Conseiller municipal, dans les années 60.

Il aimait conter l’histoire locale et transmettre son savoir. Il a animé des conférences, au Cercle Foyer, en 1949,, au cinéma Rex, 1966-1968, à la salle Omnisports, 1973, puis au Centre Léonard de Vinci et à la Bibliothèque, avec le Comité de Jumelage et la Société d’Histoire. Il affectionnait par-dessus tout s’adresser aux enfants, et, dans les classes où il intervenait, il utilisait sa machine à remonter le temps pour capter son auditoire. Il a participé aux bulletins paroissiaux des années 40 et 50, à la revue régionale «  évocations »,  et à divers bulletins municipaux.

On lui doit la série des «  Feyzin au passé simple » trois ouvrages de 1977 à 1990, puis une illustration dessinée « Feyzin autrefois » en 1992, avec la complicité artistique de son ami Jean Boachon. Humaniste et philosophe, il étonnait par sa simplicité, son esprit critique, et sa gentillesse.

Très attaché à sa commune, il rejetait l’esprit de clocher, dans ses dernières correspondances, il insistait « sur la nécessité du progrès pour tous et l’humanisation des temps à venir », reprenant à son compte « l’avenir est notre affaire ».

Il sera toujours parmi nous.

 

Dans mon blog précédent, "Feyzin, passé simple", j'ai souvent évoqué Georges Saunier, je l'ai cité, je lui ai emprunté même à quelque chose près le titre de mon blog, j'ai eu recours à ses travaux pour faire quelques articles.
Comment donc, une vingtaine d'années après sa mort, n'a-t-on pas songé à donner le nom de Georges Saunier à une rue, une école ou un édifice public à Feyzin? Il est temps de corriger cet oubli.

Si vous souhaitez vous associer à une telle demande, vous pouvez écrire à :

"Feyzin, Europe", Centre ressources, Mairie

ou par mail : feeurope@gmail.com